4 Questions à Géraldine Brasier Porterie

  • Interview
  • 06/08/2020

Géraldine Brasier Porterie, Avocat Associée du cabinet Baro Alto, membre du Cercle We Law Care répond à 4 questions sur la gestion de crise

1. La société a évolué, ses crises aussi. Comment définiriez-vous ces nouvelles crises ? En quoi sont-elles différentes des anciennes ?

Les entreprises sont confrontées à des crises à la fois systémiques et conjoncturelles dont l’ampleur, l’intensité et la rapidité de diffusion apparaissent imprévisibles et insurmontables : Pandémies mondiales, événements climatiques de grande ampleur, attaques cyber, terrorisme, ransomware…Les entreprises doivent gérer dans des temps très limités : le sinistre et la crise financière en temps réel pour limiter leurs pertes financières en même temps que la diffusion sur les réseaux sociaux, d’informations et de jugements parfois trompeurs et souvent inexacts . Ces temps sont souvent difficilement compatibles avec les temps judiciaires.

2. En quoi votre expertise pourra aider à gérer ces nouvelles crises ?

En tant qu’avocat spécialisé dans la gestion des risques majeurs et des sinistres, intégrer notre expertise permet d’appréhender et de sécuriser en temps réel les problématiques juridiques, judiciaires et assurantielles dans le cadre d’une communication de crise juridiquement bien encadrée afin que l’entreprise poursuivre ou reprenne son activité et limite au maximum ses pertes financières.

3. Quelle est la place du juridique dans la gestion de crise ?

La gestion de crise intervient le plus souvent dans un contexte règlementé : plan social, enquête ou information judiciaire impliquant l’entreprise et/ou certains de ses membres, défaillance produits, sinistres de grande ampleur…
La présence d’avocats au sein de l’équipe est alors essentielle pour anticiper les différentes problématiques règlementaires en différentes matières (social, corporate, responsabilité, assurance…) mais aussi pour gérer la diffusion de l’information en maitrisant les impacts juridiques (sur les contrats avec les partenaires, sur la communication impactant le titre, sur les institutions représentatives du personnel…).

Si la crise a un aspect juridique, les avocats auront aussi la charge d’expliquer pédagogiquement ce qui peut l’être et à collaborer avec les communicants.
L’avocat est en outre un acteur qui connait bien les différentes direction supports et opérationnelles des entreprises et pourra avoir un rôle pilier en assurant les divers échanges avec les services impliqués de l’entreprise (services juridiques et RH notamment), les différentes juridictions impliquées et l’équipe de gestion de crise, dans le respect de son secret professionnel.

4. Pourquoi avoir rejoint We Law Care ?

J’ai décidé de rejoindre « We Law Care » en tant qu’experte des contentieux complexes et droit de la responsabilité pour participer à cette offre de gestion et de communication de crise intégrée et innovante.
C’est également une manière de s’adapter à l’évolution de la demande de nos clients qui souhaitent, à l’occasion de crises juridiques, être accompagnés sur le volet communication et inversement.
Nous leur montrons ainsi que nous pouvons leur proposer une offre complète d’accompagnement en temps de crise avec des partenaires éprouvés.

Voir aussi