Litigation PR : comment remporter la bataille de l’image lors d’un procès ?

  • Avis d’expert
  • 04/05/2021

Les affaires juridiques ou judiciaires sont depuis longtemps des sujets privilégiés par les médias. Elles ont toujours été une actualité de choix pour écrire un bon sujet et vendre du papier. Aujourd’hui, les procédures judiciaires occupent une place encore plus importante dans l’espace médiatique. Avec l’essor des réseaux sociaux, les entreprises et personnalités se retrouvent souvent jugées dans deux cours : celle de la justice mais aussi celle de l’opinion publique. C’est ici qu’interviennent les litigation PR.

Les litigation PR sont une branche spécialisée des RP juridiques, qui consiste à s’occuper de la réputation et de l’image d’un client, dirigeant ou entreprise, lors d’un litige. Elles interviennent, en soutien de l’avocat, avant que la plainte ne soit déposée, avant qu’elle ne soit portée au tribunal, durant toute la durée de la procédure judiciaire, puis une fois l’affaire close.

Toute entreprise ou compagnie impliquée dans un contentieux doit réfléchir attentivement à l’impact que l’affaire aura sur sa réputation et son image – car il y aura un impact.

Adopter une position réactive dans le cadre de litigation PR ne suffit pas. Il faut toujours élaborer une stratégie en amont. Par exemple : anticiper quand et comment vous pourriez être attaqué par la partie adverse, quels sont vos principales faiblesses et contre-arguments et comment vous devriez réagir face à de fausses affirmations vous concernant.
Vous devez, avant tout, savoir comment vous êtes perçus par les médias et, par extension, le grand public via les réseaux sociaux. Êtes-vous dépeints comme David ou Goliath ? Le méchant ou la victime ? Ou bien comme une entreprise qui, jusqu’à présent, bénéficiait d’une image irréprochable, et dont la réputation pourrait être gravement ternie par le litige auquel vous faite face ? N’oubliez jamais que vous pouvez gagner le procès, mais perdre la bataille de l’opinion publique.

Les litigation PR peuvent également être un outil pour mettre la pression sur la partie adverse, un outil qui permet, également, de porter à la connaissance du public des éléments « embarrassants » concernant votre adversaire. Vous pouvez utiliser les litigation PR pour gagner en influence auprès des principaux acteurs, y compris les médias, les politiciens et autres personnalités de poids.

Alors, comment gérer efficacement vos litigation PR ? Voici nos conseils pour mettre en œuvre une stratégie proactive pendant le temps judiciaire.

Avant le procès : définir une ligne d’attaque

1. Inviter les journalistes à des dates-clefs du procès
Selon les audiences, la presse aura plus ou moins d’intérêt à couvrir l’affaire, c’est pourquoi il faut anticiper : élaborer un calendrier des dates-clefs stratégiques pour attirer l’attention des médias et ainsi renforcer votre défense. Vous pouvez, par exemple, inviter les journalistes aux auditions, aux déclarations et interrogatoires que vous choisissez, de manière à donner une idée générale du litige. Autre technique : se servir de la forte pression mise par votre équipe juridique sur la partie adverse lors du procès, pour susciter à nouveau l’intérêt des médias et faire en sorte que l’attention du public se concentre davantage sur votre adversaire que sur vous.

2. Prendre le pouls de votre réputation et de votre adversaire
Il est également indispensable de se renseigner sur votre perception dans les médias ainsi que la perception de votre adversaire. Il s’agit d’identifier les personnes impliquées, quels sont leurs antécédents, leurs réputations, si elles ont été mêlées à d’autres affaires controversées en dehors du litige en cours. En combinant ces éléments, en plus de votre propre image médiatique, vous pourrez anticiper la façon dont les journaux vont couvrir l’affaire, mais aussi les éventuelles pressions supplémentaires que vous pourrez exercer sur votre adversaire dans le cadre de votre stratégie offensive.

3. Définissez votre stratégie sur les faits
Il s’agit d’appuyer sa communication sur les documents juridiques et de s’assurer de connaître les points forts et les points faibles du dossier. Pour élaborer une stratégie de litigation PR convaincante, il faut se concentrer sur les principaux faits de l’affaire et étudier les faiblesses qui pourraient être utilisées contre vous par la partie adverse.

4. Parler d’une même voix
Chacun doit être sur la même longueur d’onde, maîtriser les mêmes éléments de langage. Pour cela il est primordial d’élaborer une ligne éditoriale puis un dossier qui inclut des Q&A, la planification du scénario, les éléments de langage, le calendrier des dates d’audience et celui des témoins ainsi que la liste des journalistes qui pourraient être intéressés par l’affaire. Il convient également d’être parfaitement médiatrainé pour faire face à la pression médiatique et populaire.

Pendant le procès : jouer tactique

1. Garder la main sur l’information
L’enjeu est de saisir toutes les opportunités pour diffuser des informations factuelles sur l’affaire. Par exemple, après leur publication, vous pouvez diffuser les documents juridiques accompagnés d’explications pédagogiques sur ce qu’ils révèlent. Cela aidera à mettre en avant les points que vous souhaitez faire ressortir auprès du public et des médias.

2. Désigner un porte-parole extérieur à l’entreprise
Le but est de protéger votre réputation et de donner le sentiment que l’affaire est sous contrôle et bien coordonnée. Il faut limiter dans l’esprit des médias et de l’opinion publique, l’association entre les acteurs clés de l’entreprise et l’affaire en elle-même.

3. Anticipez au-delà du dénouement de l’affaire
Quelle est la ligne que vous souhaitez adopter si vous remportez le procès ? Et si vous le perdez ? Y aurait-il un appel ? N’oubliez pas que même si vous gagnez l’affaire, ce n’est pas nécessairement une victoire en termes de réputation. C’est pourquoi il convient de réfléchir à la manière dont votre image sera affectée, ou non, sur le long terme et commencer à élaborer une stratégie pour la réhabiliter si nécessaire.

Après le procès : reconstruire ou renforcer son image

À ce stade, il convient d’évaluer votre positionnement, la stratégie et canaux de communication, qui seront à activer pour renforcer ou redorer votre réputation, si celle-ci est ternie, ou du moins faire en sorte qu’elle redevienne celle qu’elle était avant le litige et ainsi remporter, pour de bon, la bataille de l’image.

Pour toute information : contacter les équipes de We Law Care

Voir aussi